Publications

La revue de l'UdeM en sciences sociales appliquées

La revue Chantiers de l'intervention en sciences humaines : interdisciplinarité pratique et action professionnelle se veut, à la base, une initiative pédagogique. Elle vise à aider le chercheur-doctorant à se regarder lui-même comme auteur et producteur de science, mais aussi à l'amener à mettre la main à la pâte, à tâter l'expérience éditoriale.

Cette entreprise revêt une dimension politique de revalorisation légitime du jeune chercheur. Elle vise entre autres à pallier l'inflation du diplôme et la difficulté croissante pour certaines cohortes générationnelles d'accéder au statut social de « savant ». Ce statut se révèle souvent fonction de l'insertion dans un marché du travail universitaire saturé, qui s'atteignait plus facilement hier.

Publiée annuellement, la revue comprend un comité éditorial de révision par les pairs composé de professeurs détenteurs d'un doctorat en sciences humaines appliquées (SHA). La direction est confiée à Isabelle Mahy (doctorat SHA, professeure au Département des communications sociales et publiques de l'UQAM).

La revue donne aussi l'occasion aux doctorants qui le souhaitent d'effectuer un stage éditorial sous la supervision de la fondatrice et responsable scientifique, Violaine Lemay.

Volume 3 : Chantiers de l'intervention en sciences humaines (2012)

« Avec ce numéro des plus consistants (10 articles) et avec la nomination de Madame Christine Paré à la rédaction en chef, la revue Les Chantiers de l'intervention : interdisciplinarité pratique et action professionnelle entre maintenant dans une nouvelle ère : celle de la publication avec révision par les pairs, dont nos auteurs seront les 1ers bénéficiaires. »

- Violaine Lemay (2012)

Parcourez le volume 3 de la revue Les Chantiers de l'intervention en sciences humaines [PDF].

 

Volume 2 : Chantiers de l'intervention en sciences humaines (2010)

« La remarquable diffusion de la notion d'intervention pour dire la pratique professionnelle (...) permet de mieux comprendre ce qui apparaît comme l'une des conditions de la transformation en cours de la professionnalité, soit la nécessité de travailler ensemble dans une perspective interdisciplinaire. »

- Couturier, Y. (2005)

Parcourez le volume 2 de la revue Les Chantiers de l'intervention en sciences humaines [PDF].

 

Volume 1 : Chantiers de l'intervention en sciences humaines (2009)

« S'il est un incontournable du métier d'universitaire et de chercheur, c'est bien l'écriture. Elle permet à l'universitaire de "matérialiser" , de mettre sur la table et partager ses questionnements, ses analyses et, ce faisant, de créer de la connaissance et d'en cumuler : bref, de faire science. Écrire permet d'évoquer hier, de converser sur et pour aujourd'hui, mais aussi d'envisager demain, sans que cela se perde dans la clameur éphémère des voix. »

- Abdoulaye Anne

Parcourez le volume 1 de la revue Les Chantiers de l'intervention en sciences humaines [PDF].

Autres publications

  • L'interdisciplinarité et la recherche sociale appliquée
    Ouvrage collectif jetant un regard sur « les pratiques et les tâtonnements de l'interdisciplinarité » et de la recherche sociale appliquée, principalement au Québec, en milieu universitaire. Les auteurs font part de leurs expériences et s'interrogent sur les programmes, « disciplines », projets de recherche qui aspirent à faire vivre l'interdisciplinarité et à faire de l'application sociale des connaissances scientifiques une réalité.

    Il vise à présenter des succès, des tentatives d'intégration réussie, mais également des désillusions, des difficultés rencontrées et des doutes apparus. Il cherche à mettre en lumière les débats et les enjeux ainsi soulevés.
  • Réflexions et analyses de l'expérience de terrain (actes du colloque)
    Susciter des présentations et des échanges à propos d'expériences de terrain de recherche ayant pour but initial la discuter de la tension entre les aspects subjectifs et objectifs de la recherche et de ses méthodologies. Il nous apparaissait souhaitable et pertinent de discuter des dilemmes auxquels font face les chercheurs en sciences sociales une fois sur le terrain, afin de contribuer au processus de réflexivité critique nécessaire à toute démarche de recherche.