Passer au contenu

/ Faculté des arts et des sciences

Rechercher

Denis Leclerc

Denis Leclerc, diplômé d’honneur de l’École de psychoéducation

Lorsqu’il obtient sa maîtrise de l’École de psychoéducation à l’Université de Montréal en 1988, Denis Leclerc se démarque déjà par son intérêt pour le développement de la psychoéducation dans les milieux de pratique.

Fraîchement diplômé, il œuvre pendant 14 ans comme psychoéducateur à la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, territoire de l’un des réseaux d’écoles les plus multiethniques du Québec. Son approche se construit comme une « intervention de milieu », c’est-à-dire dans un souci constant d’interpeller les acteurs de la communauté scolaire (intervenants, gestionnaires), mais également ceux du quartier. Tout en accompagnant les jeunes et les familles, Denis Leclerc s’emploie à bâtir les ressources éducatives de l’école et du quartier, en développant une culture collaborative solide entre les milieux scolaires et les communautés, plutôt que de se centrer exclusivement sur l’élève et ses proches. Ces années passées sur le terrain scolaire, en contact avec les réalités des contextes de vie, lui ont aussi permis d’acquérir une expertise unique en matière de prévention de la violence, expertise qu’il partagera avec ses collègues partout au Québec.

Tout au long de sa carrière, Denis Leclerc n’a jamais rompu les liens avec le milieu universitaire et s’est attaché à promouvoir la recherche appliquée. Par exemple, il est l’un des cerveaux derrière la conception du « Questionnaire d’évaluation de l’environnement socioéducatif des écoles », utilisé par des centaines d’écoles depuis 2002 pour soutenir l’implantation d’une approche milieu.

Rien d’étonnant à ce que cette expérience très riche du terrain ne le conduise à devenir conseiller en prévention de la violence à la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys pendant près de dix ans, puis directeur adjoint aux services éducatifs à la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries pendant deux ans.

Durant toutes ces années passées dans le réseau scolaire, Denis Leclerc n’a jamais cessé de s’engager dans le développement et le rayonnement de la profession de psychoéducateur. Impliqué dans l’Association des psychoéducateurs du Québec, il a longtemps milité en faveur de la création d’un ordre professionnel, qui voit le jour en 2000, d’abord avec l’intégration à l’Ordre des conseillers d’orientation, puis en 2010 avec la création d’un ordre distinct.

En 2013, il est élu à la tête de l’Ordre des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec, après en avoir assumé la vice-présidence pendant huit ans.

Le leadership de Denis Leclerc aura indéniablement permis de consolider la place de la psychoéducation parmi les professions reconnues du Québec.

Hommage rendu lors de la collation des grades de la Faculté des arts et des sciences - cérémonie du 27 août 2018 – 19h.