Hommage à Sophie Montreuil

En retenant la candidature de Sophie Montreuil comme diplômée d’honneur de la Faculté des arts et des sciences en 2013, les professeurs du Département des littératures de langue française ont voulu souligner la très grande originalité de son parcours.

Sophie Montreuil a reçu son baccalauréat, en 1994, et sa maîtrise, en 1997, de ce qui s’appelait alors le Département d’études françaises, avant de soutenir une thèse de doctorat à l’Université McGill en 2001. Depuis plusieurs années, elle est directrice de la recherche et de l’édition à Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

La carrière de Sophie Montreuil se distingue à plus d’un titre. D’une part, le poste qu’elle occupe à Bibliothèque et Archives nationales du Québec lui permet de mener des activités de recherche, surtout dans le domaine de l’histoire du livre. C’est ainsi qu’on lui doit deux ouvrages, Lire au Québec au XIXe siècle (avec Yvan Lamonde, Fides, 2003) et Livres québécois remarquables du XXe siècle (avec Claude Corbo, Presses de l’Université du Québec, 2012). Elle a également participé à l’édition d’une partie de la correspondance de Gabrielle Roy (Boréal, 2005) et au recueil de textes critiques Gabrielle Roy en revue (Presses de l’Université du Québec, 2011).

Toujours en matière de recherche, elle collabore régulièrement avec les membres du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises, ainsi qu’avec d’autres professeurs du Département des littératures de langue française. En outre, à titre de directrice de la revue savante Revue de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, elle a recruté un professeur du département comme membre de son Comité scientifique initial.

D’autre part — et cela peut paraître plus étonnant —, le poste qu’occupe Sophie Montreuil est un poste de gestionnaire : elle gère un service, des employés, des budgets, des programmes de bourses. On peut légitimement penser que les qualités d’analyse et de communication qu’elle a acquises au Département des littératures de langue française expliquent le succès qu’elle connaît dans ces fonctions.

L’honorer comme diplômée d’honneur, c’est montrer comment sont intimement liées la formation en études littéraires et la maîtrise des techniques de l’analyse et de la communication. Le dossier de Sophie Montreuil se démarque tant intellectuellement que professionnellement et il met en lumière le fait que la formation reçue au Département des littératures de langue française peut trouver à s’exprimer dans des postes inattendus.

Hommage rendu lors de la collation des grades de 1er cycle de la Faculté des arts et des sciences – cérémonie du lundi 4 novembre 2013 en soirée.