Passer au contenu

/ Faculté des arts et des sciences

Rechercher

Stages

Dispensant une formation adaptée aux exigences du marché du travail, la maîtrise en muséologie est bonifiée d'un stage obligatoire (MSL6600 – Stage et rapport de stage). Jalon important du parcours universitaire, le stage permet d'acquérir de nouvelles compétences, d'affiner son choix de carrière et de multiplier ses possibilités sur le marché de l'emploi.

Concrètement, le stage en muséologie vise à familiariser l'étudiant avec les grandes fonctions du musée et à parfaire sa formation professionnelle. Les 420 heures qu'il comprend s'effectuent au début de la 2e année, dans un établissement muséal ou paramuséal. Le stage est non rémunéré et vaut 9 crédits.

Coordonnatrice des stages

Joanne Côté
C-5054, pav. Lionel-Groulx
514 343-5875

Procédure et objectifs

Lors du 1er trimestre du programme, une rencontre est prévue avec la coordonnatrice des stages. L'objectif est de préciser les préférences et ambitions professionnelles du futur stagiaire et de trouver un établissement qui puisse répondre au mieux à ses ambitions.

De concert avec l'organisme d'accueil, la coordonnatrice élabore le programme de stage tout en veillant au respect des objectifs du programme d'études.

Les objectifs du stagiaire se définissent comme suit :

  • Accroître ses connaissances, plus spécifiquement ses connaissances muséologiques.
  • Relier ses observations et ses actions aux concepts théoriques acquis lors des séminaires.
  • Développer des habiletés professionnelles importantes : observer, analyser, expliquer, dégager des questions ou des problèmes, évoquer des implications, des conséquences, penser aux suites à donner à ce que l'on fait et en extraire la signification.

Déroulement du stage

Le stage se déroule habituellement sur 1 trimestre, soit 12 semaines à plein temps. Il peut avoir lieu au Canada ou à l'étranger. À la demande de l'étudiant ou de l'organisme hôte, l'horaire du stage peut être modulable, sans toutefois dépasser 24 semaines. Il est possible d'entreprendre un stage aux trimestres d'automne, d'hiver ou d'été, et ce, généralement après avoir réussi les cours obligatoires et optionnels.

Le stagiaire œuvre dans les différents services d'un musée, d'un organisme culturel, d'un cabinet de consultants ou de tout autre organisme lié au patrimoine matériel et immatériel. Ses tâches sont de nature professionnelle, en lien à une ou plusieurs fonctions muséales et/ou à la réalisation d'un projet.

Le stage peut prendre 2 formes, soit :

  • Permettre à l'étudiant de saisir comment s'exerce un ensemble de fonctions à l'intérieur d'un même établissement.
  • Faciliter l'acquisition de compétences nécessaires à l'exercice d'une fonction particulière.

Durant le stage, il est attendu que l'étudiant est supervisé par un professionnel chevronné de l'établissement d'accueil.

Évaluation et remise des rapports

L'évaluation du stage se base sur 2 sources. D'une part, le superviseur de stage évalue les compétences et les qualités professionnelles de l'étudiant au moyen d'un formulaire d'évaluation remis à la coordonnatrice de stage. D'autre part, le rapport de stage est évalué par un jury composé de 2 membres, soit un professionnel actif du milieu muséal et la directrice de la maîtrise.

L'étudiant doit remettre son rapport (en 2 exemplaires) à la technicienne en gestion des dossiers étudiants – en prenant rendez-vous – au plus tard 45 jours ouvrables après la fin de son passage dans l'organisme d'accueil.

La note finale est composée à 40 % de l'appréciation du superviseur et à 60 % de la qualité du rapport de stage.

À noter : le rapport doit être déposé avant l'inscription de l'étudiant au séminaire de synthèse et au travail dirigé.

Consultez le Guide de rapport en muséologie pour connaître tous les détails liés à la présentation et à la rédaction du rapport.