Passer au contenu

/ Faculté des arts et des sciences

Rechercher

Exposition en cours

Exposition gratuite et ouverte à tous du 4 décembre 2019 au 12 mars 2020

Salle C-2081/83 du pavillon Lionel-Groulx (3150 rue Jean-Brillant, Montréal)

Ouvert du lundi au vendredi, de 8 h à 15 h

 

Description : 

L’exposition JORDI BONET : DE TAÜLL AU GRAND THÉÂTRE retrace la catalanité de l’un des plus grands artistes du Québec du XXe siècle, grâce à un parcours permettant de découvrir l'histoire, la culture et le patrimoine de la Catalogne ayant marqué la vie et l'œuvre du célèbre peintre, céramiste, sculpteur et muraliste québécois.

Né à Barcelone en 1932, Jordi Bonet connaît une enfance marquée non seulement par la violence de la Guerre civile d'Espagne (1936-1939) et la répression sous la dictature de Franco, mais aussi par l'amputation de son bras droit à la suite d’un accident à l'âge de 9 ans.

Élevé au sein d’une famille ouverte à l’univers des arts et de la culture, il s’intéresse rapidement à l’architecture, à l’art, à la littérature et à l’histoire de la Catalogne. Grâce à son père et à son oncle, Jordi Bonet découvre l'art roman et l'art moderniste catalans. L'église de Sant Climent de Taüll, avec sa fresque du Christ Pantocrator, et l'ensemble des œuvres de Gaudí, dont la Sagrada Família, laisseront chez lui une empreinte indélébile.

En 1954, il s’installe au Québec. Toutefois, il retournera à plusieurs reprises en Catalogne, notamment à Taüll, dans les Pyrénées catalanes. Il séjournera aussi à Majorque, pour rendre visite à son ami d'enfance, le grand poète et romancier Blai Bonet.

Sa première grande œuvre d'art public s'intitule Hommage à Gaudí, inaugurée en 1963. Elle est constituée de huit tympans destinés à décorer les portes d’entrée de la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal.

En 1969, il réalise son chef d'œuvre : la murale du Grand Théâtre de Québec, une œuvre monumentale en triptyque sur les thèmes de « la mort, l'espace et la liberté ». Une phrase du poète Claude Péloquin, gravée sur l’un des murs – « Vous êtes pas écœurés de mourir bande de caves! C’est assez! » – fait scandale. En 1976, son grand ami Blai Bonet lancera d’ailleurs une riposte littéraire à cette polémique en publiant le recueil Has vist algun cop, Jordi Bonet, Ca n'Amat a l'ombra?

Dans le cadre de cette exposition, du matériel inédit de Blai Bonet au sujet d'un projet de catalogue d'exposition inachevé sur Jordi Bonet est présenté pour la première fois.

Créateur prolifique, Jordi Bonet meurt d’une leucémie le 25 décembre 1979 à l'âge de 47 ans.