Crédit photo : Polytechnique Montréal

English

L’Université de Montréal s’engage dans une campagne citoyenne de plus de 500 000 $ pour préserver les lacs des algues bleu-vert.

Je veux participer

Contexte

Depuis plusieurs années, le développement des algues bleu-vert constitue une problématique environnementale qui alarme les autorités sanitaires, ainsi que plusieurs citoyens, élus et gens d’affaires à travers tout le Québec et le Canada.

Les algues bleu-vert, qu'est-ce que c'est ?

Aussi appelées « cyanobactéries », les algues bleu-vert sont des bactéries naturellement présentes dans les cours d’eau. À un certain degré de chaleur (un phénomène exacerbé par les changements climatiques), de lumière et de nutriments (provenant de l’agriculture ou de rejets municipaux), elles prolifèrent et fleurissent dans les écosystèmes aquatiques, notamment les lacs. Outre leur aspect peu avenant, les floraisons de cyanobactéries produisent fréquemment des cyanotoxines, qui, lorsqu’elles sont ingérées par les humains ou les animaux, peuvent causer des maladies, voire entraîner la mort.

Depuis 2016, Sébastien Sauvé, professeur en chimie environnementale à l’Université de Montréal, mène l’une des plus grandes initiatives de recherche au monde à ce jour sur les cyanobactéries. Dans le cadre de ce projet,  M. Sauvé et son équipe ont décidé de mettre en place ADOPTE UN LAC, une campagne permettant à tous les citoyens de participer au développement des connaissances et à la recherche de solutions sur les cyanobactéries. Il est à noter que toutes les données recueillies dans le cadre des échantillonnages seront rendues publiques.

Crédit photo : Blueleaf Inc.

Objectifs de la campagne ADOPTE UN LAC

1 – Sensibiliser le grand public à la cause de la préservation de l’eau

Les travaux de recherche menés par le professeur Sauvé visent à trouver des solutions pour protéger nos ressources naturelles, notamment l’eau, des produits que nous utilisons au quotidien et pouvant représenter un risque pour l’environnement.

L’équipe du professeur Sauvé s’intéresse à la mobilité et la biodisponibilité d’une part des contaminants dits « traditionnels » (i.e. le plomb ou le cadmium) et d’autre part des contaminants émergents (i.e. pesticides, médicaments, cyanotoxines, nanoparticules, etc.) dans l’eau et dans les sols. En ce qui concerne les produits pharmaceutiques, l’équipe du professeur Sauvé cherche à identifier et quantifier des produits chimiques susceptibles de causer des problèmes environnementaux, qui se trouvent dans les eaux usées municipales et qui sont actuellement rejetés par les stations d’épuration.

Les études menées par le professeur Sauvé touchent une variété de sujets tels que les algues bleu-vert et les impacts des contaminants émergents sur la santé et l’environnement dans un contexte d’économie circulaire.

Aujourd’hui M. Sauvé mène ATRAPP, un projet pluridisciplinaire sur les floraisons d’algues bleu-vert financé par Génome Québec et Génome Canada incluant plus d’une trentaine de partenaires locaux et internationaux. L’occurrence des floraisons d’algues a des impacts économiques majeurs et leur production (non-prévisible) de cyanotoxines pose des risques pour la santé des humains, des animaux des fermes, des poissons et de la faune. Dans le cadre de ce projet génomique, les floraisons d’algues provenant de différents lacs et rivières au Québec, Canada et plusieurs pays autour du monde sont analysées afin de développer un outil diagnostic chimio-génomique qui évaluera la toxicité des floraisons d’algues nocives pour la santé de la faune et de l’environnement aquatique, et proposera des solutions à long terme pour prévenir la contamination de nos ressources en eau et les problèmes liés à la qualité de l’eau.

2 – Documenter scientifiquement près de 500 lacs et cours d’eau à travers le Canada avec l’aide des citoyens

Les échantillons reçus seront analysés en trois étapes :

  1. Analyse de toxines

Les échantillons seront analysés par spectrométrie de masse à haute résolution pour confirmer si des toxines sont présentes ou absentes.

La spectrométrie de masse à haute résolution est une technique physique d'analyse permettant de détecter et d'identifier des molécules d’intérêt par mesure de leur masse, et de caractériser leur structure chimique.

  1. Analyse génomique

L’analyse génomique de type 16S sera utilisée pour confirmer si des cyanobactéries sont présentes ou pas dans l’échantillon reçu.

L’analyse génomique de type 16S est un procédé permettant de déterminer la quantité et l’identité des espèces présentes dans l’échantillon.

  1. Analyse physico-chimique (nutriments)

Les analyses physicochimiques réalisées sur l’échantillon reçu permettront d’avoir une analyse ponctuelle de l’état du lac à l’endroit et au moment où l’échantillonnage a été fait.

L’échantillon sera analysé au laboratoire pour déterminer notamment les concentrations de phosphore et d’azote, les nitrites et les nitrates. Une analyse de pH, de dureté de l’eau et d’alcalinité par méthode de bandelette sera faite sur place par l’échantillonneur.

Le programme Adopte un Lac ne prétend pas donner une vue complète de l’état de santé des lacs échantillonnés. Pour obtenir une caractérisation plus complète d’un cours d’eau, plusieurs échantillons effectués à différents endroits et différents moments sont nécessaires pour obtenir des résultats d’analyse représentatifs de la qualité de l’eau d’un lac (niveau trophique).

Le programme du Réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL), un projet mis en place et administré par le Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), permet ce genre de caractérisation. Cependant le RSVL ne fournit pas d’information sur la présence (ou non) de cyanobactéries ou de cyanotoxines. La campagne Adopte un lac et le programme du RSVL sont donc pleinement complémentaires.

3 – Permettre à ceux qui ont un lac de connaitre l’état de leur lac

La campagne Adopte un lac est réalisée dans le cadre de ATRAPP, un projet qui vise à permettre une meilleure compréhension des cyanobactéries, de leur identification et des modes de propagation. Ce projet étudie la prolifération des fleurs d’algues dans plusieurs lacs au Canada et à travers le monde en faisant un suivi spatial et temporel des cyanobactéries et des toxines présentes.

Les échantillons reçus dans le cadre de la campagne Adopte un lac seront analysés sous trois angles:

  • confirmer si des toxines sont présentes
  • confirmer si des cyanobactéries sont présentes
  • établir un portrait ponctuel de l’état du lac à l’endroit et au moment où l’échantillonnage aura été fait.

La campagne Adopte un lac ne prétend pas donner une analyse complète de l’état de santé des lacs échantillonnés. Pour obtenir une caractérisation plus complète d’un cours d’eau, et des résultats d’analyse représentatifs de la qualité de l’eau d’un lac, plusieurs échantillons à différents endroits et différents moments sont nécessaires.

Le programme du Réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL), un projet mis en place et administré par le Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), permet ce genre de caractérisation. Cependant, le RSVL ne fournit pas d’information sur la présence ou non de cyanobactéries ou de cyanotoxines. La campagne Adopte un lac et le programme du RSVL sont donc pleinement complémentaires.

4 – Comprendre les mécanismes d’apparition des algues bleu-vert

Moyen

Pour y parvenir, la campagne sollicite l’appui de généreux donateurs. Elle vise à atteindre le montant de 500 000 $ afin de pouvoir recueillir et analyser 500 échantillons d’eau.

Comment participer à la campagne ADOPTE UN LAC

Deux moyens d’action pour participer à la campagne :

1) Adopter un lac en se portant volontaire pour recueillir un échantillon d'un lac.

2) Adopter un lac en faisant un don.

Tous les montants comptent et permettront de faire de cette campagne un succès.
Aussitôt que 1000 $ sont recueillis, 1 échantillon de lac peut être réalisé. Ainsi :

1 lac échantillonné = 1000 $ recueillis
500 lacs échantillonnés = 500 000 $ recueillis

Je veux participer

Afin de souligner votre contribution