Passer au contenu

/ Faculté des arts et des sciences

Rechercher

Hommage à Monsieur Jean-Pierre Wallot

Jean-Pierre Wallot débuta sa carrière à l’Université de Montréal comme chargé d’enseignement (1961-1965) et professeur adjoint (1965-1966) avant d’occuper un poste d’historien aux Musée national à Ottawa (1966-1969). Il enseigna ensuite à l’Université de Toronto (1969-1971) et à l’université Sir George Williams (1971-1973) avant de revenir à l’Université de Montréal comme professeur titulaire en 1973.

Successeur de Maurice Séguin comme chef de file de l’école néo-nationaliste et pionnier de l’interdisciplinarité de par ses études avec l’économiste Gilles Paquet, Jean-Pierre Wallot fut un participant à tous les grands débats historiographiques des années 1960 et 1970. La grande valeur de ses travaux scientifiques fut reconnue par son élection à la Société royale du Canada (1978) et l’octroi de la médaille Tyrell (1982). Directeur du département d’histoire (1974-1975) et ensuite vice-doyen à la recherche de la Faculté des arts et des sciences (1975-1982), il termina sa carrière à l’Université de Montréal comme vice-recteur aux études (1982-1985). Débuta alors une nouvelle carrière comme archiviste national du Canada (1985-2000). Lors de ce mandat Jean-Pierre Wallot s’attaqua à la révision de la loi des archives, supervisa le déménagement des fonds dans le nouveau centre des archives à Gatineau et présida, de 1992 à 1996, le Conseil international des archives. Malgré ses lourdes tâches administratives, il n’a jamais cessé de poursuivre ses recherches sur l’histoire de la socio-économie québécoise. Il est actuellement professeur associé aux universités de Montréal et d’Ottawa et dirige le Centre de recherche en civilisation canadienne-française de cette dernière institution.

Hommage rendu lors de la Collation des grades de premier et deuxième cycles de la Faculté des arts et des sciences
Le 21 juin 2004