Passer au contenu

/ Faculté des arts et des sciences

Rechercher

Hommage à Madame Michaëlle Jean

Née en Haïti à Port-au-Prince, Michaëlle Jean vint au Québec avec sa famille en 1968. Elle fit ses études à l’Université de Montréal au Département de littératures et de langues modernes puis dans les universités européennes de Florence, Milan et Pérouge.

Elle se joignit à l’équipe de la télévision de Radio-Canada en 1988 à titre de reporter pour le programme «Actuel». Elle va rapidement devenir une vedette du réseau. On l’a suivie à «Montréal ce soir» dès 1989, au magazine «Virages» en 1991 et 199. Michaëlle Jean a animé «Le Monde ce soir», «Horizons francophones», «Le Journal RDI»,« Grands Reportages» et «RDI à l’écoute». Michaëlle Jean est multilingue, maniant avec aisance le français mais aussi l’anglais, l’espagnol, l’italien et le créole haïtien. Il n’est donc pas étonnant de voir que le réseau anglais de Radio-Canada a eu aussi recours à sa compétence. Elle a animé l’émission «The Passionate Eye» et «Rough Cuts», entièrement consacrés aux meilleurs documentaires canadiens et étrangers. La qualité de ses reportages lui a valu plusieurs prix dont un prix décerné par Amnistie Internationale en 1995 pour une série d’émissions sur la condition des femmes, le prix Galaxie 2000 pour la meilleur émission d’information et le Prix Gémeaux 2001 pour la meilleure entrevue.

Michaëlle Jean a également collaboré à trois documentaires du cinéaste Jean-Daniel Lafond : «La manière nègre ou Aimé Césaire chemin faisant», «Tropique Nord» (1994) sur la condition des Noirs au Québec, «Haïti dans tous nos rêves» (1995), gagnant du Hot Documentaries Award, et «L’heure de Cuba» (1999), lors du 40e anniversaire de la révolution cubaine. La qualité de sa langue, le caractère fouillé de ses reportages, son rôle dans la promotion de la francophonie et du dialogue des cultures ont également valu à Michäelle Jean d’être décorée du titre de Chevalier de l’Ordre de la Pléiade en 2003.

Hommage rendu lors de la Collation des grades de premier et deuxième cycles de la Faculté des arts et des sciences
Le 21 juin 2004