Passer au contenu

/ Faculté des arts et des sciences

Rechercher

Hommage à Madame Monique Bégin

Née à Rome, d’un père canadien et d’une mère belge, Monique Bégin s’est d’abord consacrée à l’enseignement primaire et secondaire tout en préparant un Baccalauréat ès Arts et une Maîtrise en Sociologie de l’Université de Montréal, terminée en 1965. Elle a poursuivi ensuite une scolarité de doctorat en sociologie à l’Université de Paris-Sorbonne.

À son retour, elle est nommée Secrétaire générale et directrice de la recherche de la Commission Royale d’enquête sur la situation de la femme au Canada où elle va réaliser un formidable travail de pionnière dans l’étude de la condition féminine. Première femme du Québec à être élue à la Chambre des Communes, et réélue trois fois, elle sera nommée deux fois Ministre de la Santé nationale et du Bien-être social dans le Gouvernement de Pierre Trudeau. À trois reprises, elle a fait augmenter le supplément de revenu garanti des personnes âgées défavorisées, elle a notamment fait adopter en 1979 le Crédit d’Impôt – Enfant toujours en vigueur. La loi qui lui est la plus associée reste cependant la Loi sur la Santé au Canada adoptée en 1984 pour consolider le système d’assurance – santé canadien. Ses intérêts fondamentaux pour la condition des femmes et le domaine de la santé et du bien-être social se sont maintenus, au-delà de sa carrière politique, en étroite interaction avec sa formation de sociologue.

Elle fut, entre 1986 et 1990, la première titulaire de la Chaire conjointe en Études des Femmes des universités d’Ottawa et de Carleton. Son mandat terminé, elle devint Doyenne de la Faculté des Sciences de la Santé de l’Université d’Ottawa dont elle est maintenant professeur Émérite. Elle est l’auteur de 7 livres et de nombreux articles et chapitres de livres. Les honneurs qui lui ont été attribués sont multiples. Membre de la Société royale du Canada, Officier de l’Ordre du Canada, elle a déjà reçu 14 doctorats Honoris Causa. Le département de sociologie est donc très heureux de lui décerner aujourd’hui sa médaille d’honneur.

Hommage rendu lors de la Collation des grades de premier et deuxième cycles de la Faculté des arts et des sciences
Le 15 juin 2006