Passer au contenu

/ Faculté des arts et des sciences

Rechercher

Hommage à Monsieur François Trahan

François Trahan est réputé être une étoile à Wall Street. Il travaille depuis peu à ISI (International Strategy and Investment Group) en tant que Senior Managing Director et Stratège en chef. Auparavant, il occupait le même poste chez Bear Stearns.

François Trahan débute son brillant parcours à l’Université de Montréal, où il obtient un baccalauréat et une maîtrise du Département de Sciences économiques. Il débute sa carrière à Ottawa en 1993 en tant qu’économiste au ministère fédéral des Finances. Il y demeure deux ans, au bout desquels, pour retrouver Montréal, il pose sa candidature chez Bank Credit Analyst Research Group. Il y reste également deux ans. Le projet d’une éventuelle fusion avec la Ned Davis Research Group, une firme de Floride, amène Ned Davis lui-même à le recruter pour le poste de stratège international. Il demeure en Floride pour une courte période, puis il accepte un poste de stratège du marché boursier américain chez Brown Brothers Harriman & Co., la plus vieille banque commerciale des États-Unis, à New York. Son talent considérable lui vaut d’être approché par Bear Stearns pour le poste de stratège en chef. Il se joint à la firme en novembre 2002. Il devient alors responsable du marché boursier américain, du marché obligataire, des 10 grands secteurs économiques et de l’international. Il occupe ce poste jusqu’en 2006, moment où il se joint à ISI.

François Trahan vit au rythme effréné de la bourse. Ses journées sont longues et il doit constamment effectuer des voyages pour aller à la rencontre de ses quelques 4000 clients. Il n’hésite d’ailleurs pas à attribuer une bonne part de son succès à son ardeur au travail. En bon économiste, il est conscient de la valeur du temps et de la vitesse à laquelle les marchés peuvent évoluer. Installé depuis dix ans aux États-Unis, il parcourt néanmoins plusieurs fois par année la distance qui le sépare de sa province natale, où il possède encore un appartement et une maison de campagne.

La réputation New Yorkaise de ce jeune stratège de génie n’est plus à faire. Il est souvent sollicité par les médias et le milieu financier de Wall Street connaît la valeur de ses prédictions. Les prédictions, les «  calls », de François Trahan sont rarement erronées. Ainsi, il fut l’un des premiers à confirmer que l’éclatement de la bulle technologique annonçait une crise majeure et permanente. Les rapports de recherche qu’il a publiés au fil des ans ont contribué à l'accroissement de sa réputation. Lorsqu’il s’est joint à Bear Stearns, il n’avait que 33 ans et il était le stratège le plus jeune de Wall Street. Dans son classement des meilleurs stratèges de la catégorie «  Portfolio », le prestigieux magazine Institutional Investor l’a classé sixième en 2003, deuxième en 2004 pour finalement le couronner premier en 2005 et 2006. Cela est tout à fait remarquable.

François Trahan n’entend pas céder son titre de meilleur stratège de Wall Street. Il continue de travailler de longues heures chaque jour pour demeurer une référence dans le milieu financier.

Hommage rendu lors de la Collation des grades de premier et deuxième cycles de la Faculté des arts et des sciences
Le 20 juin 2007