Passer au contenu

/ Faculté des arts et des sciences

Rechercher

Hommage à Monsieur Georges Dionne

Professeur titulaire aux HEC, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en gestion des risques, Georges Dionne s’est illustré dans toutes les facettes de la carrière professorale et ses travaux jouissent d’un rayonnement véritablement international.

Son parcours de chercheur débute à l’Université de Montréal, où il obtient un doctorat du Département de Sciences économiques. Après un stage postdoctoral à la prestigieuse Wharton School de l’Université de Pennsylvanie, il joint le corps professoral du Département de sciences économiques de l’Université de Montréal où il oeuvre pendant plus de seize ans. Depuis dix ans, il poursuit sa carrière au HEC.

Georges Dionne a publié plus de 130 articles, dont deux dans le Journal of Political Economy, un dans la Review of Economic Studies et deux dans l’International Economic Review, des revues de réputation internationale.Ces articles touchent des domaines aussi variés que la gestion des risques, l’assurance et le choix de portefeuilles financiers, l’économie du transport et de l’environnement.

Georges Dionne a publié ou édité cinq livres qui marquent toujours le domaine de l’assurance. En 2000, il a publié le Handbook of Insurance, un ouvrage regroupant des contributions de 40 sommités mondiales en assurance. D’une grande utilité pour les chercheurs et les spécialistes du domaine, nécessaire au succès, voire peut-être à la survie, de tous les étudiants en assurance, cet ouvrage s’est mérité le prix Kulp-Wright de l’American Risk and Insurance Association, le prix François-Albert Angers des HEC et le prix français spécial Risque-Les échos.

En 1990, Georges Dionne recevait le prix de la Société canadienne de science économique pour sa contribution scientifique de 1984 à 1990; en 1999, l’ACFAS lui décernait le Prix Marcel Vincent du chercheur en sciences sociales qui s’est particulièrement distingué par ses travaux; en 2000, il était élu membre de la Société royale du Canada.

L’influence des travaux de ce chercheur dépasse largement les cercles académiques pour atteindre les intervenants des secteurs public et privé. Par exemple, en 1985, il a rédigé, avec un coauteur, un rapport majeur sur la tarification publique de l'assurance automobile du Québec. Ce rapport privilégiait entre autres l'utilisation des points de démérite pour évaluer le risque d'un conducteur. Plus tard, en 1993,  Georges Dionne a été responsable du dossier de la sécurité aérienne à la Commission canadienne sur la sécurité des transports. Plus récemment, en 2001, il a piloté une équipe d'experts qui a développé un modèle d'évaluation du risque de crédit pour une grande banque canadienne.

En plus de 25 ans de carrière, plus de 20 doctorants et près de 60 candidats à la maîtrise ont travaillé sous la direction de ce professeur, ce qui est tout à fait remarquable dans le domaine des sciences sociales.

Les différents organismes subventionnaires ont toujours reconnu la qualité de ses travaux et lui ont octroyé, depuis le début de sa carrière, plusieurs millions de dollars qu’il a su rentabiliser, notamment, en formant une relève de spécialistes et de chercheurs.

Pour toutes ces raisons, je vous prie, Monsieur le Doyen, de remettre à monsieur Georges Dionne la médaille de la Faculté des arts et des sciences.

Hommage rendu lors de la Collation des grades de premier et deuxième cycles de la Faculté des arts et des sciences
Le mercredi 18 juin 2008