Passer au contenu

/ Faculté des arts et des sciences

Rechercher

Hommage à Madame Johanne Denault

Johanne Denault détient un baccalauréat et un doctorat en chimie de l’Université de Montréal, ce dernier en chimie des polymères sous la direction du professeur Jacques Prud’homme. En 1986, elle entreprend sa carrière en recherche et en développement à l’Institut des matériaux industriels du Conseil national de la recherche du Canada, à titre d’agent de recherche. Elle s’engage alors dans la recherche stratégique sur les composites, particulièrement les composites à base de fibres de verre.

Ses compétences sont rapidement reconnues dans les trois volets stratégiques des opérations de l’Institut. Ainsi, elle devient Directrice de recherche dès 1989, Chef de groupe des travaux sur les «polymères multiphasés» en 1997, Chef de groupe sur les «composites polymères» en 2000  et Chef de groupe sur les «polymères et composites nano-structurés» en 2005. Depuis 2007, elle est Directrice sénior du développement des produits industriels dérivés en vue d’applications dans les secteurs biomédical, aérospatial et automobile, ainsi que pour les emballages et la construction. Elle s’est intéressée plus récemment aux polymères de nature biologique comme les amidons et les composites renforcés avec des fibres naturelles, ainsi qu’à la récupération des plastiques recyclés.  

Son travail a donné lieu à une cinquantaine de publications scientifiques et à une douzaine de brevets d’invention.  En 1994, elle reçoit la Médaille del’Ordre du méritede l’Institut pour sa contribution marquante au transfert technologique d’un nouveau matériau thermoplastique à une compagnie canadienne, résultat de plusieurs années de développement soutenu.

Son travail vise non seulement des travaux en laboratoire, mais aussi la supervision d’une équipe importante de techniciens, de professionnels et aussi d’étudiants. En effet, elle a jusqu’ici codirigé les travaux de thèses de 8 étudiants au doctorat et de 6 étudiants à la maîtrise provenant de plusieurs universités québécoises, en plus d’encadrer 26 étudiants canadiens et étrangers effectuant des stages en industrie. Son travail nécessite également de nombreuses rencontres avec une cinquantaine d’industries dont, parmi les plus connues, Bombardier, SNC-Lavallin, Canam-Manac et General Motors, en vue de cerner leurs besoins. De 2002 à 2008, elle dirige le programme«Polymer Nanocomposites Technologies» dans lequel on retrouvait 17 grandes compagnies multinationales. Plus récemment, on lui a confié la direction du programme national canadien du Conseil national de la recherche sur les produits dérivés qui vise le développement de bio-composites, de bio-nano-composites et de bio-polymères.

En plus de cette vie professionnelle très active, Johanne Denault a pu développer une riche vie personnelle avec, entre autres, quatre enfants. Elle aime dire que «La science (lui) a appris l’importance de l’équilibre dans la vie, notion de base de la thermodynamique». Elle a d’ailleurs été inspirée par de grands scientifiques, en particulier par Marie Sklodowska Curie dont on célébrera, l’an prochain, le prix Nobel de chimie – son deuxième prix Nobel! – en même temps que l’année internationale de la chimie.

Monsieur le doyen, je vous prie de remettre à Mme Johanne Denault, la médaille reconnaissant la qualité de sa contribution à la vie de la société québécoise et canadienne.

Hommage rendu lors de la Collation des grades de premier et deuxième cycles de la Faculté des arts et des sciences - cérémonie du jeudi 17 juin en soirée.