Passer au contenu

/ Faculté des arts et des sciences

Rechercher

Hommage à Andrée Duval

Madame Andrée Duval a consacré sa carrière de psychoéducatrice au milieu scolaire et à l'amélioration de la qualité des services et des environnements scolaires pour les élèves du primaire et du secondaire.

Dès le début de ses études, elle a fait ses stages en milieu scolaire, sans passer par les milieux de réadaptation, lieu de formation le plus courant à l'époque. Elle entame ensuite une carrière de psychoéducatrice à la CSDM (1976 à 1994), où elle deviendra conseillère pédagogique (1994-2000). La qualité de ses contributions a été soulignée par la remise de 3 prix hommages de la CSDM, en 1991, 1993 et 1999.

S'illustrant par sa capacité à mobiliser plusieurs acteurs autour de développement d'actions, Mme Duval devient ensuite soutien régional pour les élèves en trouble du comportement (2000-2002), puis spécialiste en éducation au ministère de l'Éducation, à la Coordination des interventions en milieu défavorisé (2002-2012). Depuis la fin de ce mandat, elle a un rôle conseil à la CSDM afin de soutenir l'application de la Loi 56 sur la violence et l'intimidation à l'école. Tout au long de sa carrière, Mme Duval a collaboré avec plusieurs chercheurs et organismes de transfert de connaissance et a fortement contribué à la vulgarisation et à l'implantation de moyens issus des connaissances scientifiques les plus à jour; elle a aussi enseigné au cégep et à l'Université de Montréal.

Depuis 1997, Mme Duval a également été une actrice de 1er plan dans la collaboration entre une équipe de chercheurs de l'UdeM dirigée par Michel Janosz, professeur à l'École de psychoéducation, et les milieux scolaires (équipes école, commissions scolaires et MELS). Elle a collaboré notamment au développement d'outils d'évaluation (le Questionnaire sur les environnements scolaires), de même qu'au déploiement et à l'évaluation du formidable chantier qu'a été la Stratégie d'intervention Agir autrement, visant à soutenir la réussite scolaire dans les écoles de milieux défavorisés.

Dans tous ces projets, elle a su tisser des liens solides entre l'équipe de chercheurs et les intervenants. Elle a contribué à traduire les connaissances des chercheurs et les résultats des évaluations en connaissances pratiques et en pistes d'action pour les milieux. Elle sait à la fois poser les questions justes pour forcer les chercheurs à rattacher leurs résultats de recherche à la vie quotidienne des intervenants et apaiser les craintes des milieux de pratique face à l'évaluation - permettant la création d'une réelle synergie entre une équipe de chercheurs et des praticiens.

Pour y arriver, elle s'est déplacée dans la grande majorité des commissions scolaires du Québec, a pris l'avion dans toutes les conditions météo pour aller s'asseoir avec des directions d'école et leur équipe école afin de les appuyer dans la mise en œuvre de plans d'action pour soutenir la réussite de leurs élèves. Ce qui l'anime, c'est la rigueur et le professionnalisme. Sa grande force réside dans la transmission de savoirs par l'accompagnement : elle prend les personnes au niveau où elles en sont afin de les amener plus loin. Elle sait personnaliser ses interventions, et prendre en compte les facteurs humains. C'est peut-être là où on reconnaît le mieux la psychoéducatrice : elle est (presque) une incarnation des opérations professionnelles! Elle a notamment démontré sa capacité à gérer des situations délicates. Par exemple, elle a accompagné des directions d'écoles qui traversaient des épisodes tumultueux avec leur équipe ainsi que des écoles qui vivaient de grands problèmes de violence. On parle véritablement d'une " fille d'équipe ", qui ne juge pas et utilise l'humour avec finesse dans ses interactions avec ses différents partenaires.

Ses collègues et toutes les personnes appelées à travailler avec elle lui reconnaissent une générosité et des qualités de cœur exceptionnelles. Elle constitue un modèle de psychoéducatrice accomplie.

Pour souligner la contribution exceptionnelle de Mme Andrée Duval, M. Gérard Boismenu, doyen de la Faculté des arts et des sciences, lui a remis la médaille de la Faculté.

Hommage rendu lors de la Collation des grades de 1er cycle de la Faculté des arts et des sciences – cérémonie du jeudi 22 novembre 2012 en soirée.