Passer au contenu

/ Faculté des arts et des sciences

Je donne

Rechercher

Priorités et actions associées


4- BÂTIR DES PONTS AVEC LES COMMUNAUTÉS ET LES MILIEUX DE PRATIQUE

Nous formons des étudiants qui s’impliquent déjà beaucoup dans leurs communautés et milieux de vie et continueront de le faire, à titre personnel ou professionnel. Les travaux en recherche et les expertises de nos chercheurs éclairent la prise de décision dans tous les secteurs de la société. La diversité et la richesse de notre faculté expliquent que les liens entre nos activités et la société civile soient à géométrie variable. Toutefois, comme le souligne la priorité 3-Développer l’accompagnement préoctroi et le rayonnement de nos chercheurs, de plus en plus de nos activités de recherche comportent un volet de mobilisation de connaissances avec des partenaires, voire engagent des projets de recherche en coconstruction entre acteurs de terrain, milieux de pratique et chercheurs.

Initiatives auprès des communautés

La position d’expert public est probablement la plus naturelle pour des chercheurs travaillant sur les enjeux de société. La Faculté encourage ses membres à se saisir plus activement des occasions de contribuer au débat public ou à la prise de décision, dans un contexte où aider à lutter contre la désinformation devient un enjeu politique majeur. Cette présence publique, médiatique parfois mais plus discrète également, n’est possible qu’à la condition d’instaurer un lien de confiance avec la société civile, confiance souvent soutenue par une éthique irréprochable en recherche. Pour relever ces défis et répondre à ces aspirations, la Faculté doit renforcer ou bâtir des ponts entre nos disciplines et la société civile dans ses divers lieux d’action, d’interaction et d’intervention. Ce chantier est vaste et évolue au gré des besoins, mais nous ciblerons ici quelques interventions prioritaires.

Le développement du campus MIL nous donne l’occasion de positionner la Faculté comme un interlocuteur de premier plan et une ressource pour les riverains des quartiers où se déploiera bientôt une partie de nos activités. Les différentes initiatives engagées par la direction facultaire et quelques professeurs ont comme priorité de répondre aux besoins des populations ou des acteurs publics (services communautaires, municipalités), non d’imposer une ligne d’action.

Exemples d'actions d'initiatives auprès des communautés

Exemples d’actionsPersonnes-RessourcesPersonnes-Ressources                           
Soutenir les projets de formation et de service à destination des milieux communautaires :
Ruches d’Art (campus MIL et campus de la montagne); Valérie AmirauxÀ démarrer en 2020
Clinique juridico-psycho-sociale (campus MIL).Valérie AmirauxEn cours
Accueillir des artistes en résidence.Frédéric Bouchard    En attente
Soutenir la libertée d’enquêter - Programme d’accueil de journalistes.Valérie AmirauxÀ démarrer en 2019-2020
Développer l’Institut Philosophie Citoyenneté Jeunesse.Valérie AmirauxEn cours
Reconnaître la contribution des professeurs à la communauté, dans l’évaluation de leur dossier.Éric MontpetitEn cours

 

Collaboration avec les milieux de pratique

De plus en plus de concours subventionnaires valorisent le développement de la recherche appliquée. Celle-ci, à l’instar des formations professionnalisantes, implique une collaboration, voire un partenariat étroit avec les milieux de pratique, organisations et entreprises. Cette collaboration se traduit par un enrichissement mutuel de la compréhension et une évolution des pratiques.

Nous avons déjà souligné l’importance de renouveler notre accompagnement des chercheurs pour ce type de recherche, mais certains partenariats comportent des difficultés supplémentaires : plusieurs unités signalent entre autres un défi grandissant d’actualiser ces collaborations dans les réseaux de la santé et des services sociaux alors qu’ils sont confrontés à une réorganisation de leurs services et à une surcharge de leur personnel.

La Faculté reconnaît l’importance de cette collaboration et entend développer des moyens de favoriser les maillages avec ces réseaux, notamment par le biais d’activités de formation continue. Ces professionnels en exercice (souvent nos propres diplômés) cherchent un complément de formation ou une actualisation des connaissances de pointe enseignées dans nos unités et nos programmes, sous formes d’écoles d’été, de stages de formation pratique ou de mise à niveau, ou d’événements de mobilisation des connaissances (colloques, journées d’étude, conférences, etc.).

Outre ces activités de formation, différentes initiatives sont souhaitées pour faciliter l’obtention de stages dans des milieux moins normés : par exemple, les activités de type speedstaffing sont à redynamiser dans certains contextes de stages gouvernementaux, en particulier au gouvernement fédéral. Dans tous ces cas, la constance dans l’interaction entre l’Université et ces milieux est le gage de collaborations futures pour nos étudiants et nos chercheurs.

Exemples d'actions de collaboration avec les milieux de pratique

Exemples d’actionsPersonnes-RessourcesÉtat d'avancement
Être présent au Réseau universitaire intégré de santé (RUIS) et ses comités, et mieux se faire connaître des Centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux (CIUSSS) et des Centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) en poursuivant la tournée de ces institutions (tournée UdeM/FAS déjà amorcée).

Frédéric Bouchard
Sophie Parent
Marie-Marthe Cousineau 

En continu
Fournir un soutien à la coordination des stages, pour clarifier et simplifier notre relation avec les milieux.Marie-Marthe CousineauEn cours
Offrir des journées de formation/reconnaissance pour les superviseurs/accompagnateurs de stages.Marie-Marthe CousineauRéalisé en avril 2019
Évaluer possibilité d'organiser l'activité aux deux ans.
Encourager le développement d’initiatives impliquant des entreprises soutenant l’apprentissage par l’expérience, favorisant ainsi la transition à l’emploi et l’employabilité des diplômés.Marie-Marthe CousineauEn cours
Soutenir, par l’intermédiaire de PRAXIS, le développement de formations thématiques, créditées et non créditées, qui permettent la rencontre de nos étudiants avec des intervenants des milieux de pratique.Marie-Marthe CousineauEn cours, en continu
Sonder nos publics, interlocuteurs et partenaires afin de mieux comprendre leurs besoins de formation. Sophie Parent
Marie-Marthe Cousineau                                                                                                                                       
Démarré au printemps 2019
Lorsque pertinent, impliquer les cégeps dans nos réformes de programme et s’impliquer dans les leurs afin de faciliter le progrès académique des étudiants.Frédéric Bouchard
Sophie Parent
En continu

 

Échanges avec le grand public

De plus en plus de nos étudiants, chargés de cours et professeurs souhaitent partager leurs connaissances avec divers publics et coconstruire de nouveaux savoirs en collaboration avec différentes communautés. Leur implication auprès du grand public est souhaitable et encouragée, et nous continuerons à les soutenir à cet effet. Ils peuvent le faire en divers endroits et de différentes façons.

  • Nos professeurs, chargés de cours et étudiants peuvent participer à des événements comme des festivals (Eurêka, 24 heures des sciences, etc.) ou partager leurs connaissances par l’offre d’une formation continue, avec le soutien du Centre de développement professionnel PRAXIS.
  • Ils peuvent aussi profiter de certains lieux qui sont tout indiqués pour aller à la rencontre du grand public et échanger avec lui, par exemple l’Institut de recherche en biologie végétale et Espace pour la vie, l’Observatoire du Mont-Mégantic ou la Station de biologie des Laurentides, pour ne nommer que ceux-là.
  • La rencontre avec le public se fait par ailleurs par le biais des médias, alors que les chercheurs, professeurs, chargés de cours et étudiants de la Faculté sont sollicités pour commenter l’actualité et aider à la compréhension des enjeux de l’heure.

Exemples d'actions d'échanges avec le grand public

Exemples d’actionsPersonnes-RessourcesÉtat d'avancement
Organiser des conférences destinées au grand public, en profitant davantage de nos espaces, en collaboration avec les unités.

Valérie Amiraux
Sophie Archambault

En continu
Animer les lieux permettant les échanges avec le grand public, notamment avec le projet d’Archéologie citoyenne prévu dans le Vieux-Montréal ou le nouveau campus MIL.Houari SahraouiMIL : à démarrer à l'hiver 2020
Archéologie citoyenne : en attente de financement
Offrir des formations médias aux nouveaux professeurs de la Faculté, en collaboration avec le Bureau des communications et des relations publiques.Sophie ArchambaultEn cours
Répertorier en un seul endroit sur le Web toutes les conférences offertes par les unités de la Faculté auxquelles le grand public peut assister.Sophie Archambault                                    En attente

 

Liens avec les diplômés et les donateurs

Nos activités d’enseignement et de recherche sont cruciales pour le développement de nos collectivités. Il n’y a donc rien de surprenant à ce que plusieurs acteurs de la société civile souhaitent nous soutenir dans la réalisation de notre mission, en nous offrant non seulement leur soutien, moral ou financier, mais aussi en donnant accès à des stages à nos étudiants et en facilitant des partenariats de recherche pour nos chercheurs.

C’est grâce aux soutiens pluriels de nos donateurs, de nos diplômés et autres alliés que nous sommes aujourd’hui en mesure d’offrir des expériences académiques diversifiées et originales à un plus grand nombre d’étudiants et que nous pouvons innover en explorant des horizons de recherche dont l’ensemble de la société bénéficie. Ce soutien, dont les formes varient, est d’autant plus nécessaire à cultiver en des temps où le financement public ne correspond pas toujours à l’ampleur de nos besoins.

Comme d’autres universités au Canada et à l’instar de toutes les grandes universités de recherche, il est impératif de bâtir et de consolider nos réseaux de diplômés. À travers leur attachement à l’alma mater, nous parvenons à sensibiliser à l’importance de notre mission. Renforcer nos activités de nature philanthropique est en outre une ressource précieuse pour nous assurer que notre diversité thématique en enseignement et en recherche trouve les moyens de ses ambitions, indépendamment des circonstances changeantes dans lesquelles nous travaillons.

Exemples d'actions de liens avec les diplômés et les donateurs

Exemples d’actionsPersonnes-RessourcesÉtat d'avancement
De concert avec le Bureau du développement et des relations avec les diplômés (BDRD), les unités et les associations de diplômés, organiser des événements destinés aux diplômés et les inviter à assister aux activités déjà prévues dans les unités pour d’autres publics.Frédéric Bouchard
Sophie Archambault                                                                               
En cours
Soutenir les unités qui souhaitent démarrer des infolettres pour communiquer avec leurs diplômés.Sophie ArchambaultEn cours
Être présent aux événements organisés par les ordres et associations professionnels. Y avoir par exemple une table pour présenter les « Services aux diplômés ».

Toute l'équipe de direction                                                                                                               

À démarrer
Augmenter les occasions de rencontres avec nos diplômés et donateurs afin de mettre en valeur nos réalisations et nos projets.Frédéric Bouchard  En continu

Vers le haut